French Deutsch

Les commentaires de maite

  • de l'Hôtel de Ville | 25-Mar-11 |

    Toujours magnifique. Client de l'Hôtel de Ville depuis un peu plus d'une vingtaine d'années, je ne peux qu'à nouveau louer cet endroit dans lequel j'ai la chance de me rendre deux à trois fois par année. Bien sûr la déco n'est plus tendance, si jamais elle l’avait été et l’addition représente une somme importante. (menus à 310 et 360 francs mais pour 10 et 11 plats, sans compter les glaces, les sorbets et les mignardises). Les prix des vins est excessivement correct avec, pour les vins suisses, une belle gamme s’échelonnant de 60 à 90 francs pour des bouteilles parfois rares et se trouvant difficilement dans le commerce, ce qui avec les apéritifs, les cafés et les digestifs porte la facture vers les 400 à 450 francs par personne. Beaucoup d’argent donc, mais vu les produits et le nombre de plats, on n’est pas volé. Un apéritif, une salade de ruccola avec quelques lamelles de parmesan, des scalopines au Marsala, un dessert, une grappa de base avec une bouteille de Montepulciano d’Abruzzo, dans une pizzeria et on est déjà à plus de 100 francs.
    Un choix donc, d’aller moins souvent au restaurant et de se rendre à Crissier, au Pont de Brent, chez Troisgros, Guy Savoy, Saint-Bonnet-le-Froid ou la Côte-St-Jacques, des restaurants comparables, mais pas moins chers pour 4 voir 5 heures de plaisir ! Cette fois nous avons choisi le « petit » menu avec un amuse bouche à l’osciètre, du homard bleu au petits pois et fèves, des asperges vertes et violettes, un dos de barbue à la plancha, des cuisses de grenouille au jus de persil, une noix de riz de veau aux morilles, un plateau de fromages ainsi que deux desserts. Naturellement si un, deux ou même trois plats ne vous conviennent pas, vous pourrez facilement changer et deux ou trois autres plats de la carte vous seront proposés. Un service attentionné et attentif qui vous met à l’aise, la personne venant pour la première fois étant aussi bien traitée que l’habitué.

  • La Bonne Affaire | 25-Mar-11 |

  • Café des Amis | 14-Apr-10 |

    Avons pu manger à 21h45 en sortant du Pulloff à coté! Pas grand monde un mardi soir. Entrecote excellente, bon vin ouvert du sud-ouest....Un resto où l'on a l'air de se donner un peu de peine!

  • La Suite | 29-Dec-04 |

    De premier abord, l'on se dit que l'on est encore
    arrivé dans un énième restaurant world-fusion-food.
    Décor contemporain, eclairages ètudiés, clientèle urbaine et faux Rothko. Pourtant la carte nous rassure aussitôt. Cuisine provençale et prix plutôt vers le bas.
    Une carte qui vous donne envie de tout essayer
    et qui laisse entrevoir un cuisinier au piano.
    Toujours pas deçu en mangeant. Chf 14.--
    pour une delicieuse crème d'artichaud au raviolles
    et croutons ailès (peut-être une main légèrement généreuse avec la farine) . Supions au chorrizo, delicieuse estouffade de veau à 28 francs seulement et tres beau filet de boeuf du simmenthal accompagné de pommes de terre ecrasées aux olives,
    d'une petite aubergine confite, d'une délicieuse
    tomate provençale et d'une branche de choux romanesco juste croquant. Un bémol peut-être,
    la sauce au poivre meritait d'être, à mon gout,
    plus "travaillée", plus personnelle; pourquoi
    pas plus provençale?
    Carte des vins un peu succeinte, où l'on pourrait
    aisément rajouter une dizaine de rèfèrences suisses, avec cependant un delicieux Fèchy "La colombe" de Raymond Paccot à cinq thunes!!
    En fait un restaurant oû le personnage principal
    est le cuisinier et non le décorateur, un endroit
    â des kilometres des mush-mush è-Purè et jet-lagués bien que la clientèle fasse plus "Flon" que
    "Bavaria".
    Un seul regret : pourquoi ce genre d'établissement, qui vous donne envie de cesser
    de cocooner et oû l'on mange très bien pour un prix proche d'une pizzeria, soit si rare à Lausanne.

  • Louis - Le Bistrot | 05-May-04 |

    c est branche, et juste branche.
    Dommage pour le service et la nourriture
    qui sont aussi importants.
    la poelee de gambas se resumait a de minuscules
    crevettes en brochettes, beaucoup trop cuites.
    les "medaillons" de veau etaient representes
    par une escaloppe coupees en 3 apres la cuisson!!!
    La sauce au morilles avait un gout d extraits de
    viande beaucoup trop prononce.
    TOUS les plats sont soupoudres de differents
    poivres ou epices de couleurs, ce que
    certains vrais cuisiniers appellent de la "branlette". Cest systematiques, sans interet,
    ennuyeux, mais surement branche.
    Grand choix de vins, qui ne fait que
    malheureusement relever la pauvrete de la
    plupart des autres restaurants.
    pour les prix je vous laisse juger
    chf 118.-- les Fiefs de Lagrange (deuxieme
    vin du Chateau Lagrange).

  • les Trois Rois | 11-Mar-04 |

    Des proprietaires qui aiment ce au'ils font.
    Un excellent rapport qualite/prix.
    le demi de Cotes-du-Rhone, aussi correct
    qu'ailleurs a seulement chf 11.50!!!
    Pourquoi n'y a-til pas plus de bistrots de ce genre.
    Souvent plein ou presque!!! ils le meritent.

Bookmark and Share


Feedback Form