French English

Les commentaires de Smiley

  • Obeirut | 13-Nov-09 |

    Cela fait juste une semaine que le Obeirut a ouvert, donc encore en rodage,. Cela en est-il la cause ou non, mais nous en ressortons avec une impression contrastée.Le décor ce veut chic dans des couleurs entre le brun et l’or. Cela confère à l’ensemble une atmosphère de calme, d’élégance et de « riche » avec ce je ne sais quoi de « too much »… Le pire de notre soirée aura certainement été la promiscuité. Pour une soirée en amoureux c’était complètement loupé. Nous nous sommes retrouvés à presque partagée la tablée (tellement nos tables était rapprochées) avec nos voisins. Bien que ces deux messieurs étaient fort sympathiques nous ne souhaitons pas nécessairement partagé notre intimité avec eux. Le service manque encore de précision. Nous avons du redemander du pain ou les cafés à plusieurs reprises et on est venu deux fois prendre notre commande de vin… On se marche encore un peu sur les pieds dans la brigade de service. Le jeune chef de service est très sympathique mais il lui manque un peu d’entregent et de ce petit plus qui lui permettrai de vraiment se fondre dans l’ambiance que les nouveaux propriétaires ont voulu donner à ce lieu. Par contre, on relèvera que si la prise de commande aura demandé un peu d’attente, le service des plats lui est très efficace et rapide.Venons-en au plus important, la cuisine. Nous avons apprécié la fraicheur des produits. Le persil du Taboulé était parfait et le Moutabal avait une très belle consistance même si niveau gustatif nous en avons déjà dégusté des plus généreux. Par contre, pour établissement qui veut se donner une image d’un certain luxe, servir les mézzès dans des bols en plastique plutôt que dans la terre cuite traditionnels « ça la fait vraiment pas ».En plat de résistance un Shawarma d’agneau nous ravi. La viande était tendre et juteuse, et les parfums étaient exquis. Finalement côté dessert, bien que les explications de notre serveurs aient été très loin de ce que nous avons eu dans l’assiette (apparemment la formation du personnel n’est pas finie) la qualité et le plaisir était au rendez-vous. Niveau prix, 14 à 18 Francs par mézzès et 29 pour l’assiette de Shawarma c’est quand-même un peu cher. Evidemment il y a le cadre et une jolie vaisselle (sauf les bols en plastique), mais même si tout cela contribue au dépaysement, on se sent plus dans un resto class d’un grand hôtel de Dubaï que dans le cœur de Beyrouth. En reprenant le chemin de la maison, on se dit que c’était bon mais que juste pour le plaisir de manger libanais il y a de bien meilleurs plans, rapport qualité/prix à Lausanne.

  • La Bonne Affaire | 13-Nov-09 |

Bookmark and Share


Feedback Form